en nl fr

Membres

Pas encore
enregistré(e)?

Créez votre
compte pour
accéder à
votre espace
membre
s'inscrire
34. RASFF – Synthèse 2017


Traditionnellement, les conclusions du suivi des avis d’alerte rapide de l’année écoulée sont présentées lors de notre première « Masterclass » de l’année. Cette année, nous avons pris un peu de retard mais nous n’avons pas failli à cette tradition. Un résumé de cette formation OVOCOM vient d’être mis en ligne sur la page web RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed).

 

Cette analyse des avis RASFF reste un outil très utile pour l’implémentation et l’actualisation de vos analyses de danger.

 

Synthèse des avis RASFF 2017

 

Ce rapport de synthèse reprend les constats tirés à partir des données disponibles dans les avis RASFF et que nous avons complété par des précisions sur l’un ou l’autre cas.

En 2017, nous remarquons une hausse des signalements relatifs aux aliments pour animaux : 257 données ont été retenues. Pour rappel, seules 220 et 229 données Feed avaient été retenues pour 2016 et 2015 !

 

Notons aussi que, pour la 5ème année consécutive, la Belgique et l’Allemagne sont les pays qui ont le plus contribué à alimenter le réseau RASFF ; ils ont ensemble procédé à plus de 30% des notifications européennes relatives à des aliments pour animaux (Belgique : 39 – Allemagne : 40). Cela démontre une nouvelle fois le niveau élevé du contrôle que les autorités (via les contrôles officiels) et les opérateurs (via les résultats de l’autocontrôle communiqués aux autorités) de ces deux pays exercent sur les aliments pour animaux.

 

Tableau des avis RASFF 2017

Le récapitulatif complet des avis émis par le système d’alerte rapide européen RASFF durant l’année 2017 est également disponible dans son intégralité, sous la forme d’un tableau en format Excel. Le document qui vous est proposé à la consultation contient plus de 1200 combinaisons danger/produit. Ces combinaisons sont établies à partir des 257 données Feed, le reste étant des avis concernant des denrées alimentaires potentiellement utilisables en alimentation animale (dénomination reprise dans le catalogue européen ou sur www.feedmaterialsregister.eu).

 

L’analyse des avis RASFF relatifs aux denrées alimentaires, sous l’angle de l’alimentation animale, offre un réel ‘plus’ :

 

  1. Le nombre de données est multiplié par 4,7 par rapport à l’analyse exclusive des RASFF ‘aliments pour animaux’. L’analyse de dangers est donc potentiellement plus pertinente et plus complète.
  2. Les risques inhérents à certains produits peuvent être (mieux) appréhendés car ils peuvent parfois être utilisés tant en alimentation humaine qu’animale.
  3. Les anciennes denrées alimentaires et les flux de l’industrie alimentaire (tels que produits de boulangerie, biscuits, chocolat, etc) peuvent être transformés en aliments pour animaux. Il s’agit là d’une valorisation intéressante qui limite le gaspillage des ressources. Cependant, il n’est parfois pas aisé de déterminer les dangers inhérents à ces produits. Ce récapitulatif permet de mettre en évidence les écarts observés par rapport aux exigences en vigueur pour l’alimentation humaine… et donc de mieux déduire un éventuel impact lors d’une possible utilisation dans l’alimentation des animaux.

 

Remarque : les documents téléchargeables sur la page web RASFF sont uniquement disponibles pour les entreprises disposant d’un login et mot de passe (plus d’informations).

 

20 juil. 2018
 

Ovocom asbl

31, rue de l'Hôpital

1000 Bruxelles

Tél. +32 (0) 2 514 01 86

Fax +32 (0) 2 514 05 29

S'inscrire

Privacy policy  I  Disclaimer  I  @ Ovocom 2018